Forêt

Chaire industrielle CRSNG-UQAT sur la biodiversité en contexte minier

Déterminer l’empreinte spatiale des mines sur la diversité végétale : intégration des impacts énigmatiques et du cycle de vie des mines

Déterminer l’empreinte spatiale des mines sur la diversité végétale : intégration des impacts énigmatiques et du cycle de vie des mines

Projet de doctorat de Xiangbo Yin

Direction : Nicole Fenton (UQAT-IRF)
Codirection : Christine Martineau (Centre de Foresterie des Laurentides - Service canadien des forêts)
Collaboration : Isabelle Demers (UQAT-IRME) et Nathan Basiliko (Laurentian University)

Les changements d'utilisation des terres causés par les activités anthropiques sont les principales causes des changements de structures et de fonctions des écosystèmes. Les activités minières sont une de ces activités anthropiques occasionnant des changements d’utilisation et de couvert en forêt boréale. De grandes quantités de résidus miniers ont été produits, dont certains sont caractérisés par de faibles pH et une grande concentration en métaux lourds, et ceux-ci représentent une source de contamination importante pour les écosystèmes environnants. Malgré ceci, l’influence des mines sur les écosystèmes forestiers est peu étudiée, et ce, mondialement. En plus, il existe un grand manque de connaissances quant aux impacts cumulatifs des mines qui s’étendent au-delà des sites miniers.

Ce projet vise à déterminer l’empreinte de la mine sur l’écosystème (au-delà de son empreinte au sol) en analysant la composition végétale (plantes vasculaires, bryophytes et lichens) comme indicateur. Plusieurs sites miniers seront donc analysés, et ce, à différents stades de leur cycle de vie (en opération, fermés, restaurés). Ce projet est divisé en trois chapitres :

  1. Détermination de l’empreinte spatiale des mines au cours de leur cycle de vie;
  2. Analyse des interactions entre les végétaux et les communautés bactériennes du sols affectées par cette empreinte spatiale des mines en opération;
  3. Détermination des empreintes spatiales des routes sur la végétation de bord de route, avec une attention particulière aux espèces exotiques envahissantes.

Une meilleure compréhension de comment les mines affectent la végétation est essentielle afin de prévoir des mesures d’atténuation et de mitigation adéquates dans le but de réduire l’impact des mines sur la biodiversité, et ce, tout au long de leur cycle de vie.

Photo projet Xiangdo Yin
Photo projet Xiangdo Yin

Information

Nicole Fenton, professeure titulaire de la Chaire industrielle CRSNG-UQAT sur la biodiversité en contexte minier
Institut de recherche sur les forêts
Téléphone : 819 762-0971 poste 2312
Courriel : nicole.fenton@uqat.ca