Communiqué de presse

Un doctorant de l'UQAT présente des résultats inédits portant sur les terres rares

Rouyn-Noranda, le 4 avril 2018 – Lors de la soutenance de sa thèse qui avait lieu le 3 avril dernier, le candidat au doctorat en génie minéral de l'Université du Québec en Abitibi-Témiscamingue (UQAT), Mohamed Edahbi, a présenté des résultats inédits d'une étude visant la prédiction du potentiel polluant des eaux de drainage issues des rejets de mines de terres rares.

En effet, les rejets générés par les mines de terres rares, dont le marché est en effervescence, sont destinés à être entreposés en surface et exposés aux conditions atmosphériques alors que leurs impacts étaient, jusque-là, méconnus. En étudiant deux gisements de terres rares, soit les gisements Montviel à Lebel-sur-Quévillon et Kipawa au Témiscamingue, M. Edahbi a identifié les processus géochimiques contrôlant la qualité des eaux de drainage des rejets de ces types de mines.

Ainsi, dans son étude, le doctorant a pu identifier les minéraux porteurs des éléments des terres rares dans les 2 différents types de gisements, et étudier les conditions qui contrôlent la libération de ces éléments dans l'eau au contact de ces matériaux. Il a démontré que les matériaux des gisements étudiés n'étaient pas générateurs de drainage acide. Il a également pu montrer que les terres rares légères présentaient une mobilité plus faible par rapport aux terres rares lourdes. Enfin, le candidat a su démontrer que les concentrations de terres rares dans l'eau peuvent être minimisées par des phénomènes de sorption et de précipitation.

Grâce à son étude, Mohamed Edahbi a contribué à combler certaines lacunes scientifiques quant au comportement géochimique des minéraux porteurs de terres rares. Ce projet de recherche doctorale, intitulé « Prédiction du comportement géochimique de rejets miniers porteurs de terres rares », fut réalisé sous la direction de Benoît Plante, Ph. D., de l'Institut de recherche en mines et en environnement (IRME) de l'UQAT et sous la codirection de Mostafa Benzaazoua, Ph. D., de l'IRME de l'UQAT. Soulignons qu'il s'agissait de la toute première soutenance de thèse du doctorat en génie minéral de l'UQAT, ce programme étant offert en extension en vertu d'une entente avec Polytechnique Montréal depuis l'automne 2016.

-30-

Source :
Nathalie Cossette, agente d'information
Service des communications et du recrutement
819 762-0971 poste 2628

Lien de téléchargement de la photo

Mise à jour : 24 août 2016