Communiqué de presse

Changements climatiques, quatre espèces de la forêt boréale pourraient en profiter

Changements climatiques, quatre espèces de la forêt boréale pourraient en profiter

Rouyn-Noranda, 19 janvier 2010 — Quatre espèces caractéristiques de la forêt boréale pourraient tirer profit des changements climatiques en cours. C’est du moins ce qu’indique M. Jianguo Huang dans la thèse qu’il a soutenue aujourd’hui pour obtenir son doctorat en environnement de l’Université du Québec en Abitibi-Témiscamingue (UQAT).

Dans sa thèse qui s’intitule « Effets du climat passé et futur sur la croissance radiale de quatre espèces d’arbres dominantes (peuplier faux-tremble, bouleau blanc, épinette noire et pin gris) de la forêt boréale mixte et coniférienne de l’Ouest du Québec, Canada », il démontre, en effet, que dans l’ensemble, les changements climatiques auraient des effets bénéfiques sur la croissance de ces arbres.

Le pin gris en sortirait nettement avantagé, grâce à sa résistance plus élevée à la sécheresse. De même, les feuillus verraient leur territoire s’étendre vers le nord où ils sont actuellement peu abondants.

Certains facteurs comme une augmentation prévisible des incendies de forêt et des infestations d’insectes et de maladies risquent cependant d’atténuer sinon d’annuler les effets du climat sur les populations en question.

En accordant son doctorat à M. Jianguo Huang, le jury lui a attribué une mention d’excellence. Le nouveau docteur détient aussi un baccalauréat en hydrologie et géologie de l'ingénieur à l'Université de Lanzhou de Chine et une maîtrise en géographie physique à l'École supérieure de l'Académie des Sciences de Chine (régions froides et arides de l'environnement et Engineering Research Institute).

— 30 —

Source : Bernard Pelletier
Responsable de l’information et des affaires publiques
819 762-0971 poste 2222

Photo et bas de vignette à http://www.uqat.ca/Médias/Photopresse/Huang/

Mise à jour : 24 août 2016