Communiqué de presse

De rebuts forestiers à produits à très haute valeur ajoutée

De rebuts forestiers à produits à très haute valeur ajoutée

Rouyn-Noranda, 27 octobre 2009 — Les résultats des travaux de M. Hassine Bouafif, nouveau docteur en sciences de l’environnement de l’Université du Québec en Abitibi-Témiscamingue (UQAT), ouvrent des pistes intéressantes pour transformer des rebuts de la transformation du bois en produits à très haute valeur ajoutée. Ses analyses indiquent, en effet, que les fibres de pin gris offrent le meilleur potentiel pour la fabrication de composites bois plastique suivies de celles de l’épinette noire. Quant au cèdre, même les éléments chimiques autrement considérés comme nuisibles au collage pourront être extraits sous forme de produits à très haute valeur ajoutée.

Le docteur Bouafif a réalisé sa recherche pour sa thèse intitulée : Valorisation des résidus de sciage pour la fabrication des matériaux composites bois/plastiques. Il a analysé leu potentiel de certains types de fibres de bois issues de résidus de sciage dans la fabrication des composites bois/plastiques, dont le thuya occidental (cèdre blanc de l’est), l’épinette noire et le bois et l’écorce du pin gris de l’écorce de pin gris.

Il a, en outre, mis à profit plusieurs techniques à la fine pointe de la technologie pour analyser la performance des composites à court et à long terme. En plus de leurs avantages techniques, ces nouveaux matériaux, combinant les qualités du bois avec celles du plastique, représentent des solutions qui permettront de mieux valoriser les résidus et les rebuts de la transformation du bois.

Le docteur Bouafif détient un diplôme d’ingénieur en génie rural, eaux et forêts ainsi qu’un diplôme de master en gestion durable des ressources en milieux arides de l’Institut national agronomique de Tunisie. Il a mené ses recherches de doctorat sous la direction du professeur Ahmed Koubaa, titulaire de la Chaire de recherche du Canada en valorisation, caractérisation et transformation du bois de l’UQAT, et de M. Patrick Perré, professeur à Agroparistech-École nationale de génie rural, eaux et forêts de Nancy en France.

— 30 —

Source : Bernard Pelletier
Responsable de l’information et des affaires publiques
819 762-0971 poste 2222

Photos et bas de vignette à www.uqat.ca/medias/photopresse/Bouafif à compter de 15 heures le 29 octobre

Mise à jour : 24 août 2016