Communiqué de presse

Environnement minier, Les chaires des professeurs Benzaazoua et Bussière sont renouvelées

Rouyn-Noranda, 18 décembre 2008 — Le Programme des chaires de recherche du Canada vient d’annoncer le renouvellement de la Chaire de recherche du Canada sur la restauration des sites miniers abandonnés, du professeur Bruno Bussière, et celle en gestion intégrée des rejets miniers sulfureux par remblayage, du professeur Mostafa Benzaazoua.

Grâce aux travaux de ces chercheurs et à ceux de leurs collègues, l’Université du Québec en Abitibi-Témiscamingue (UQAT) représente aujourd’hui un pôle d’excellence international en environnement minier. Les fonds associés à ces chaires permettront aux chercheurs de poursuivre les travaux en cours et d’entreprendre d’autres défis scientifiques. Ils seront ainsi mieux en mesure d’attirer et de former davantage de personnel hautement qualifié et de se doter de nouveaux équipements.

La Chaire de recherche du Canada sur la restauration des sites miniers abandonnés

Le titulaire Bruno Bussière est un chercheur qui se taille une place de leader international en environnement minier. Il est d’ailleurs titulaire adjoint de la Chaire CRSNG-Polytechnique-UQAT en environnement et gestion des rejets miniers. Ses travaux portent, en particulier, sur les méthodes pour contrer le drainage minier acide provenant de sites miniers actifs ou abandonnés, un des défis environnementaux majeurs à l’échelle mondiale. On l’a ainsi vu travailler sur les sites abandonnés Lorraine et Manitou.

« Si les premières années de la chaire ont été principalement consacrées à des études en laboratoire, explique M. Bussière, le renouvellement nous permettra d’entamer des travaux sur des sites abandonnés comme Manitou ou Aldermac. »

À l’évaluation des méthodes de restauration, le chercheur entend ajouter la modélisation du comportement des sites miniers ainsi restaurés. En outre, il tentera d’établir les conditions qui permettent de traiter efficacement les eaux contaminées et produire des scénarios de restauration adaptés aux sites abandonnés.

La chaire de recherche du Canada en gestion intégrée des rejets miniers sulfureux par remblayage

Les travaux du professeur Mostafa Benzaazoua sur la gestion intégrée des rejets miniers sont très avant-gardistes. Ils visent une gestion optimale des rejets miniers en amont pour simplifier la restauration des sites miniers en aval. Ses recherches englobent entre autres l’utilisation des rejets sulfureux dans le remblai en pâte, la désulfuration des rejets de concentrateur et la valorisation de divers sous-produits industriels.

Selon le chercheur : « La phase I de la chaire nous a permis de progresser considérablement quant à la compréhension des phénomènes mis en jeu dans les procédés de gestion des rejets miniers ». La phase II verra l’approfondissement des concepts de gestion intégrée. « Si, par exemple, nous utilisons les rejets comme remblais miniers sous terre, d’expliquer M. Benzaazoua, ils doivent satisfaire à des critères de sécurité, puisqu’ils servent de soutènement, et à des normes de protection de l’environnement. » En outre quand on utilise les remblais comme mode de gestion en surface, les résidus doivent être stables chimiquement et physiquement.

Les travaux de la chaire tourneront donc autour de l’étude du comportement chimique dans les remblais miniers cimentés, de l’étude de la désulfuration environnementale de produits miniers et de son association avec le remblayage et, finalement, du développement d’outils pour la conception optimale des mélanges de remblais cimentés performants.

Pour information :
Bruno Bussière au 819 762-0971 poste 2531, 819 874-7400 poste 231 ou à bruno.bussière@uqat.ca Mostafa Benzaazoua au 819 762-0971 poste 2404 ou à mostafa.benzaazoua@uqat.ca

&mdash 30 &mdash

Source : Bernard Pelletier
Responsable de l'information
Université du Québec en Abitibi-Témiscamingue
819 762-0971 poste 2222

Photos et bas de vignette à uqat.ca/journalistes/photopresse/envir_minier_2008

Mise à jour : 24 août 2016