Communiqué de presse

Un pas de plus pour comprendre la fibromyalgie

Rouyn-Noranda, 20 mai 2008 — Le système de freinage, qui contrôle habituellement la douleur, fonctionne mal chez les fibromyalgiques. C’est ce que conclut la chercheure de l’Université du Québec en Abitibi-Témiscamingue (UQAT), Nancy Julien, dans la thèse qui lui a permis d’obtenir récemment son doctorat en sciences cliniques. Elle est la deuxième personne à recevoir ce diplôme de l’UQAT.

Jusqu’à maintenant, aucune étude ne démontrait scientifiquement cette déficience des morphines naturelles chez les patients affectés de fibromyalgie. Pour en arriver à ce résultat, Mme Julien a eu recours au test de sommation spatiale. Essentiellement, il s’agit de plonger en huit étapes successives le bras d’une personne dans de l’eau glacée. Normalement, les personnes testées, même celles affligées de douleurs chroniques, ressentiront un niveau différent de douleur selon la partie immergée. La docteure Julien a, par contre, constaté que les fibromyalgiques éprouvaient une douleur de même intensité peu importe la portion du bras immergée.

« Je dois rendre hommage, affirme la chercheure, aux fibromyalgiques qui ont accepté de participer à cette recherche, car étant donné la déficience de leur système de contrôle de la douleur, le test est pénible pour eux. »

Même s’il y a encore loin entre cette recherche fondamentale et un traitement, Mme Julien estime que certaines pistes pourront être explorées pour remettre en marche le système de production de morphine naturelle par des moyens non pharmacologiques. Par exemple, il serait intéressant de vérifier l’effet d’un exercice physique régulier sur les systèmes de contrôle de la douleur.

Mme Nancy Julien est originaire de Rouyn-Noranda. Après un baccalauréat et une maîtrise en sciences de la nutrition à l’Université McGill, elle a choisi de revenir en région. Elle y a lors découvert les travaux en cours à l’UQAT et a décidé de se joindre à l’équipe de la Chaire conjointe UQAT-Université de Sherbrooke en douleur, dirigée par le professeur Serge Marchand.

— 30 —

Source :
Bernard Pelletier
Responsable de l'information
Université du Québec en Abitibi-Témiscamingue
819 762-0971 poste 2222

Photo et bas de vignette à uqat.ca/journaliste/photopresse/nancy_julien

Mise à jour : 24 août 2016