Communiqué de presse

Station de recherche agroalimentaire du Témiscamingue La campagne de financement démarre sur les chapeaux de roue

Ville-Marie, 24 avril 2008 — La MRC du Témiscamingue et la Ville de Notre-Dame-du-Nord ont donné de belle façon le coup d’envoi à la campagne de financement de la Station de recherche agroalimentaire du Témiscamingue en annonçant une contribution de 100 000 $ chacune. Tant le préfet de la MRC, M. Jean-Pierre Charron, que le maire de Notre-Dame-du-Nord, M. Maurice Rivard, ont sollicité l’appui de tout le milieu témiscamien pour atteindre l’objectif de 500 000 $.

Le président de la campagne de financement, M. Raymond Grenier, a pour sa part déclaré : « Il est important, essentiel même, que tout le Témiscamingue manifeste son appuie pour donner un signal clair aux gouvernements de l’importance du projet, car il y va clairement de son avenir ». Il a poursuivi en précisant que les sommes qui dépasseront l’objectif de 500 000 $ constitueront le Fonds du Témiscamingue dont les intérêts serviront à soutenir la formation et la recherche universitaires dans le secteur.

La rectrice de l’Université du Québec en Abitibi-Témiscamingue (UQAT), Mme Johanne Jean, a tenu à remercier à l’avance les organismes, les entreprises et la population de leur appui dans ce projet majeur de son établissement. « Grâce à la construction de la Station, nous renforcerons la présence de l’UQAT et tant le Témiscamingue que l’Université en bénéficieront », a-t-elle expliqué. Elle en a aussi profité pour remercier la Corporation de développement de l’enseignement supérieur et de la formation professionnelle du Témiscamingue pour son précieux appui.

M. Pierre Maheux, président de la Fondation de l’UQAT, a rappelé l’appui que la FUQAT a déjà donné à des étudiants et à des travaux de recherche au Témiscamingue. Au cours des dernières années, elle a ainsi versé 124 000 $ en bourses à des Témiscamiens et 55 000 $ à des projets de recherche au Témiscamingue. Elle a aussi créé le Fonds Claude-Daigle à la mémoire d’un pilier de l’agroalimentaire.

La construction de la station dans le secteur de Notre-Dame-du-Nord coûtera environ cinq millions de dollars dont un demi-million proviendra de la contrepartie du milieu. D’une superficie de 1 218 mètres carrés, elle hébergera dans ses laboratoires et ses bureaux une équipe de treize personnes, dont cinq chercheurs. Son budget de fonctionnement atteindra annuellement les deux millions de dollars.

Le laboratoire temporaire

L’UQAT a profité de l’occasion pour procéder à l’ouverture officielle d’un laboratoire agroalimentaire temporaire dans les locaux mêmes de l’Hôtel de Ville grâce à un appui financier de 32 000 $ de la Ville de Ville-Marie et de près de 70 000 $ de la Fondation de l’UQAT.

— 30 —

Source :
Bernard Pelletier
Responsable de l'information
Université du Québec en Abitibi-Témiscamingue
819 762-0971 poste 2222

Photos, bas de vignette esquisse et résumé du projet à http://www.uqat.ca/Repertoire/journaliste/photopresse/station_agro

Communiqué de la Corporation de développement et de l'enseignement supérieur et de la formation professionnelle du Témiscamingue

Communiqué de la MRC du Témiscamingue

Mise à jour : 24 août 2016