Communiqué de presse

Développement économique Canada et le CRSNG Des subventions de 1,1 million pour le LRTCS

Val-d'Or, 3 avril 2008 — L’Université du Québec en Abitibi-Témiscamingue (UQAT) a annoncé en conférence de presse aujourd’hui deux subventions pour soutenir les chercheurs du Laboratoire de recherche Télébec en communication souterraine (LRTCS). En effet, le professeur Nahi Kandil, directeur scientifique du Laboratoire, recevra plus de 700 000 $ en trois ans du Conseil de recherches en sciences naturelles et en génie du Canada (CRSNG) pour le projet « Accès sans fil très large bande pour milieux confinés ». De son côté, l’Agence de développement économique du Canada (DÉC) confie un peu plus de 400 000 $, en trois ans, au LRTCS pour soutenir des activités de transfert technologique vers l’industrie minière dans la perspective de créer un lieu de rencontre et d’échange entre les chercheurs en télécommunications et les industriels miniers.

« Il faut comprendre, d’affirmer le vice-recteur à l’enseignement et à la recherche de l’UQAT, Denis Martel, que pour nous ces subventions sont complémentaires en ce que la première nous permet de réaliser de la recherche fondamentale et que la deuxième nous servira à appuyer concrètement les entreprises par des applications issues de nos travaux. » Il a poursuivi en remerciant les deux organismes subventionnaires et tous les partenaires du Laboratoire.

Dans le même esprit, le directeur administratif du LRTCS, Pierre-André Bélanger, a souligné que l’importance des partenariats établis dans chacun des projets. Le premier projet, financé par le CRSNG, se réalisera grâce au partenariat que l’UQAT a établi avec l’École polytechnique, Inco, Bell Canada, SOREDEM, l’Institut international des Télécommunications, Télébec, Northern Tel, l’Université Laval, l’Institut national de recherche scientifique énergie, matériaux et télécommunications, l’Université du Québec en Outaouais et l’UQAT. DÉC participe au financement du second projet qui compte comme partenaires Télébec, Northern Tel, SOREDEM, WESDOME mine Kiena, AGNICO EAGLE mine Laronde et IAMGOLD mine Doyon.

Une démonstration de la technologie, que le Laboratoire a mise au point, a permis aux personnes présentes de constater les impacts qu’auront ses travaux sur la réalité des entreprises minières. Du campus de Val-d’Or, les participants à la conférence de presse ont assisté en direct à une simulation de panne d’un système dans une galerie de la mine Canmet, à 70 mètres sous terre et à 13 kilomètres de là. L’intégration de réseaux sans fil et filaires, a permis à un opérateur, situé au campus, d’intervenir et de jeter de la lumière sur le problème. Le tout s’est terminé par un débriefing en conférence téléphonique via un réseau Internet et un cellulaire conventionnel.

— 30 —

Source :
Bernard Pelletier
Responsable de l'information
Université du Québec en Abitibi-Témiscamingue
819 762-0971 poste 2222

Bas de vignette et photos à http://www.uqat.ca/Repertoire/journaliste/photopresse/LRTCS

Mise à jour : 24 août 2016