Communiqué de presse

Nouvelle collaboration pour le développement de la formation et de la main-d’œuvre spécialisée dans le secteur minier

Rouyn-Noranda, 18 janvier 2008 — L’École Polytechnique de Montréal, l’Université du Québec en Abitibi-Témiscamingue et le Cégep de l’Abitibi-Témiscamingue concluent une entente de partenariat visant à terme à augmenter le nombre d’étudiants dans le secteur du génie des mines et à créer une passerelle pour favoriser l’intégration des étudiants du programme en technologie minérale du Cégep de l’Abitibi-Témiscamingue dans un programme de génie des mines.

Cet important geste de concertation permet donc à l’Université du Québec en Abitibi-Témiscamingue d’entreprendre le projet rêvé depuis tant d’années par plusieurs intervenants en développement régional. La présente entente permet, en effet, d’offrir en région la première année du programme de baccalauréat en génie des mines en extension de l’École Polytechnique de Montréal et d’établir une passerelle favorisant l’intégration des étudiants en technologie minérale du Cégep de l’Abitibi-Témiscamingue. Ainsi, les étudiants pourront partager leur parcours académique au sein des trois établissements pendant leur formation en génie des mines.

En conférence de presse, la directrice du Département des génies civil, géologique et des mines de l’École Polytechnique de Montréal, Mme Louise Millette a rappelé que la pénurie de personnels spécialisés en génie minier au Québec inquiète l’industrie minière et nous incite à nous associer au Cégep de l’Abitibi-Témiscamingue et à l’Université du Québec en Abitibi-Témiscamingue dans le but d’augmenter l’offre et l’accessibilité à nos programmes de formation.

La rectrice de l’Université du Québec en Abitibi-Témiscamingue, Mme Johanne Jean mise sur les collaborations déjà scellées entre les professeurs et les chercheurs des trois établissements pour renforcer les liens scientifiques et le positionnement de ces partenaires sur l’échiquier minier déjà très compétitif. Elle pense particulièrement à la formation en ingénierie, à la recherche en environnement et à la recherche sur la gestion des résidus miniers.

Enfin, le directeur général du Cégep de l’Abitibi-Témiscamingue, M. Daniel Marcotte estime que la collaboration entre les trois institutions motivera plusieurs étudiants dans leur parcours académique grâce aux passerelles permettant l’intégration des étudiants en technologie minérale du Cégep dans le programme des mines de l’École Polytechnique. De plus, l’entente de partenariat s’inscrit dans les grandes orientations prises par le Cégep dans son Plan stratégique de développement 2004-2009.

Cette entente fait partie du plan d’action de la filière formation et main-d’œuvre du créneau Accord techno-mines souterraines. Les intervenants agissant au sein de cette filière accorderont également leur collaboration afin de motiver la relève.

L’objectif des trois établissements est d’offrir les premiers cours en Abitibi-Témiscamingue dès l’automne 2008. Entretemps, les directions des établissements poursuivront les travaux de faisabilité et entameront les activités de recrutement.

— 30 —

Sources :

Guy Lemire
Secrétaire général
Université du Québec en Abitib-Témiscamingue
819 762-0971 #2265

L’UQAT compte 125 professeurs et chercheurs œuvrant auprès de plus de 3 500 étudiants. Ces étudiants et professeurs sont répartis en six unités d’enseignement et de recherche, notamment en sciences appliquées où nous retrouvons les domaines de la foresterie et du génie, des mines et de l’environnement. Avec une valeur moyenne annuelle d’octrois de recherche par professeur de 110 000 $, l’UQAT se place au 6e rang des institutions universitaires québécoises et au 13e rang en termes de croissance parmi les 50 premières universités canadiennes en recherche.

Louis Paré
Agent d'information
Cégep de l'Abitibi-Témiscamingue
819 762-0931 #1243

Le CÉGEP de l’Abitibi-Témiscamingue compte 2 400 étudiants répartis sur trois campus et deux centres de formation. Situé en région-ressources, le Cégep forme notamment des techniciennes et des techniciens spécialisés dans les domaines minier et forestier. Le Cégep propose également, en collaboration avec ses partenaires, une formation plus décentralisée par le biais des télécommunications. Les volets autochtone et international occupent une place importante.

Chantal Cantin
Directrice
Service des communications et du recrutement
École Polytechnique de Montréal
514-340-4711 #4970

Fondée en 1873, l'École Polytechnique de Montréal est l'un des plus importants établissements d'enseignement et de recherche en génie au Canada et elle occupe le premier rang au Québec par le nombre de ses étudiants et l'ampleur de ses activités de recherche. Polytechnique donne son enseignement dans 11 spécialités de l'ingénierie et réalise près du quart de la recherche universitaire en ingénierie au Québec. L'École compte 230 professeurs et près de 6 000 étudiants. À son budget annuel de fonctionnement de 85 millions de dollars s'ajoute un fonds d'opération et d'infrastructure de recherche de 60,5 millions de dollars, incluant des subventions et contrats de 40,6 millions de dollars.

Photos et bas de vignette : uqat.ca/journalistes/photopresse/genie_minier/

Mise à jour : 24 août 2016