Communiqué de presse

Dans la MRC d'Abitibi, il faut des services adéquats pour les personnes âgées

Amos, 13 septembre 2007 — Une étude, menée par le Centre de santé et de services sociaux Les Eskers de l’Abitibi appuyé par la Chaire Desjardins en développement des petites collectivités, démontre en effet que la grande majorité des répondants estime qu’il est important d’habiter un logement annexé à une maison unifamiliale lorsque l’on vieillit. L’Étude des besoins actuels et projetés en matière d’hébergement et de services connexes dans la MRC d’Abitibi a aussi constaté la nécessité de résidences spécialisées pour les personnes atteintes de troubles cognitifs. Pourtant, il n’en existe aucune dans la MRC d’Abitibi.

Les responsables de l’étude, Mmes Josée Gravel et Caroline Nolet, organisatrices communautaires au CLSC les Eskers, ont expliqué : « Il devenait urgent de dresser le tableau des besoins en hébergement et en soins connexes, car les personnes âgées de 55 ans et plus représentent presque le quart de la population de la MRC d’Abitibi ». L’Agence de la santé et des services sociaux de l’Abitibi-Témiscamingue les a soutenues financièrement. Pour sa part, le titulaire de la Chaire Desjardins en développement des petites collectivités de l’Université du Québec en Abitibi-Témiscamingue (UQAT), le professeur Patrice LeBlanc, leur a apporté sa grande expertise de la recherche en sciences sociales. « Accompagner ce genre de démarche, a-t-il déclaré, fait directement partie du mandat de la Chaire Desjardins. »

Parmi les résultats de la recherche, soulignons la préoccupation des répondants envers l’ensemble des services professionnels, le transport adapté et l’information sur les services offerts. De leur côté, les proches aidants ont signalé leurs besoins par rapport aux visites d’amitié et au service de répit. Ils ont aussi souhaité le remboursement de leurs frais de déplacement et l’obtention d’une réduction d’impôt.

L’enquête s’est déroulée de mars à mai 2007. Cent quarante-neuf personnes ont accepté de répondre au sondage. Plus de la moitié d’entre elles sont âgées de 55 à 64 ans.

Pour information, contactez Mme Caroline Nolet au 819 732-3271.

— 30 —

Source :
Bernard Pelletier
Responsable de l'information
Université du Québec en Abitibi-Témiscamingue
819 762-0971 poste 2222

Vous trouverez un résumé de l’étude en format PDF à uqat.ca/photopresse/resume_etud

Mise à jour : 24 août 2016