Communiqué de presse

Colloque de l’IUFRO Une première au Canada

Rouyn-Noranda, 10 mars 2006 — L’équipe de la Chaire industrielle CRSNG-UQAT-UQAM en aménagement forestier durable (Chaire AFD) voit une nouvelle fois sa réputation confirmée. En effet, l’International Union of Forest Research Organisations (IUFRO) lui a confié l’organisation du colloque international sur la sylviculture inéquienne 2006, une première fois au Canada. Selon le professeur-chercheur Brian Harvey, président du comité organisateur, le colloque attirera chez nous environ 150 spécialistes de la question.

Le colloque se déroulera du 14 au 18 mai prochain. Outre les présentations scientifiques, le programme contiendra plusieurs excursions aux quatre coins de la région. « L’un des aspects originaux du colloque, d’expliquer le professeur Harvey, est la tenue d’une étude de cas sur la problématique de la sylviculture de la forêt feuillue du Témiscamingue qui réunira les gens de la région préoccupés par la question et les scientifiques. Ce qui est tout à fait inédit dans ce genre de colloque. » Le programme préliminaire se retrouve à web2.uqat.ca/iufro.

Pour sa part, le président du conseil d’administration de l’Université du Québec en Abitibi-Témiscamingue (UQAT) Roger Gauthier a fait ressortir la place grandissante qu’occupent les équipes de recherche en foresterie à l’UQAT et en région. « Cette reconnaissance internationale, a-t-il déclaré, qu’obtiennent nos chercheurs rejaillit non seulement sur l’Université, mais sur toute la région. » C’est ce dynamisme et cette réputation qui ont, par exemple, contribué au succès de la 20e édition de la Conférence des étudiants aux cycles supérieurs en foresterie et en sciences de l’environnement qui a réuni plus de 80 participants de l’est de l’Amérique du Nord à la Station de la Forêt d’enseignement et de recherche du lac-Duparquet.

Le colloque reçoit l’appui de plusieurs partenaires. En plus de sa propre contribution de 1 000 $, le député de Rouyn-Noranda-Témiscamingue, M. Daniel Bernard, a annoncé celle de cinq ministres du gouvernement du Québec qui ont puisé à même leur enveloppe discrétionnaire : M. Pierre Corbeil (10 000 $), M. Claude Béchard (5 000 $), Mme Monique Gagnon-Tremblay (5 000 $), Mme Nathalie Normandeau (5 000 $) et Mme Françoise Gauthier (1 000 $). De plus, Emploi-Québec Abitbi-Témiscamingue soutiendra le colloque jusqu’à concurrence de 25 000 $.

Pour sa part, Développement économique Canada investit 20 000 $ dans l’organisation de l’événement. Soulignons aussi les contributions de la Forêt modèle du Lac-Abitibi (3 400 $) et de plusieurs autres organisations dont la Ville de Rouyn-Noranda, de Location Dion, de L’Ami Honda, de Pétroles J. M. Dupont et de Lettrage Pierre Pelletier.

Le Colloque fait partie des outils de l’IUFRO pour produire, échanger et diffuser des connaissances scientifiques dans tous les domaines de la science forestière pour le bien-être des forêts et des populations qui en dépendent. Plus de 15,000 chercheurs d’environ 700 organisations membres, provenant de 110 pays, coopèrent volontairement à l’IUFRO. La sylviculture inéquienne tend à conserver la structure d’âge naturelle de la forêt par des cycles de prélèvement d’arbres plus courts, mais à plus faible intensité.

— 30 —

Source : Bernard Pelletier
Responsable de l’information et des affaires publiques
819 762-0971 poste 2222

Photos à uqat.ca/photopresse/IUFRO

Mise à jour : 24 août 2016