Communiqué de presse

La collation des grades 2005 Un grand moment de la vie universitaire

Rouyn-Noranda, 17 octobre 2005 — L’Université du Québec en Abitibi-Témiscamingue (UQAT) a remis ses deux premiers doctorats à la collation des grades du 15 octobre dernier. Mme Sonia Légaré et M. Nicolas Lecomte y ont, en effet, reçu leur doctorat en sciences de l’environnement devant plus de 180 nouveaux diplômés et d’une quarantaine de dignitaires de l’UQAT.

La collation est toujours un moment chargé d’émotions puisque les diplômés voient ainsi couronnées plusieurs années d’effort. Très solennelle, la cérémonie marque de façon forte l’étape importante que les étudiantes et étudiants viennent de franchir. Plusieurs diplômés des Premières Nations se sont déplacés à Rouyn-Noranda pour recevoir le précieux document.

M. Jason Brushey, qui venait de recevoir son baccalauréat en administration, a eu l’honneur de prononcer l’allocution du diplômé émérite. M. Brushey, à titre de président, a remis sur pied l’Association générale étudiante. Il a aussi siégé au comité socioculturel et au conseil d’administration de l’UQAT. Après s'être remémoré les joies et les peines de la vie étudiante, M. Brushey a tenu à remercier tous les gens qui l’ont aidé pendant son séjour à l’UQAT. Très ému, il a adressé des remerciements particuliers à sa famille, à son épouse et à son jeune fils.

Quant à elle, Mme Sonia Légaré a reçu la médaille d'or de la Gouverneure générale du Canada. Mme Légaré a obtenu la mention d’excellence du jury qui lui a accordé son doctorat en sciences de l’environnement. Ses travaux portent sur « l’influence du peuplier faux-tremble sur le cycle des éléments nutritifs, la strate de sous-bois et la productivité des peuplements forestiers dominés par l'épinette noire dans la forêt boréale de l'ouest du Québec ». Les résultats que Sonia Légaré a obtenus suggèrent que l'aménagement de peuplements mixtes pourrait offrir une situation où la mission commerciale de la forêt pourrait être en accord avec l'aménagement écosystémique.

Pour sa part, Mme Lucie Julien a reçu la médaille d’argent du mérite scolaire de la Gouverneure générale du Canada. Mme Julien a obtenu un baccalauréat d’éducation au préscolaire et d’enseignement au primaire avec les plus hautes notes parmi l’ensemble des diplômés de premier cycle de l’Université. Selon le vice-recteur à l’enseignement et à la recherche, M. Jean-claude Bourassa : « Cette femme remarquable se signale par ses efforts intellectuels, sa ténacité et un sens inouï de l’engagement. » Tout au long de ses études, Mme Julien a consacré ses travaux à bien saisir les enjeux pédagogiques de la réforme du système scolaire et à développer des outils adaptés. En même temps, elle s’est appliquée à éduquer ses trois enfants, à cogérer l’entreprise familiale dans le secteur forestier et à siéger au conseil d’administration de la Caisse Desjardins du centre-est du Témiscamingue. Mme Julien faisait régulièrement la navette entre l’Université et sa résidence à Latulipe au Témiscamingue.

L’UQAT a, de plus, attribué le Prix de la Lieutenante-Gouverneure du Québec, l’honorable Lise Thibault, à Mme Geneviève Charrois. Mme Charrois a participé à un groupe de recherche ayant comme sujet les classes multiâges, lequel visait à développer l’expertise pédagogique dans les classes à degrés multiples. Mme Geneviève Charrois a de plus constitué un réseau de soutien aux élèves de la dernière année du programme de baccalauréat. Elle a également mis sur pied un service d’aide aux devoirs à l’intention des élèves fréquentant des écoles primaires en Abitibi-Ouest. Le Prix du Lieutenant-Gouverneur du Québec reconnaît ainsi la qualité de son engagement social et communautaire.

Enfin, Mme Marie-Ange Vicario a mérité le Prix Gilles-Gendreau de l’Ordre professionnel des conseillers d’orientation et des psychoéducateurs du Québec pour sa ténacité, son dévouement et sa lucidité alliés à l’excellence de son dossier académique. Mme Vicario vient d’accéder au rang des maîtres de l’Université. Très engagée envers la communauté autochtone de la région, elle a procédé à l’évaluation d'un programme de dépistage d'abus et de négligence chez des enfants des communautés autochtones Mapuche à Témuco au Chili pour son stage de maîtrise. À son retour, elle a participé à l’élaboration de normes d’accompagnement des stages à l’étranger.

— 30 —

Source :

Bernard Pelletier
Responsable de l'information et des affaires publiques
UQAT
(819) 762-0971 poste 2222

Photos et bas de vignette à www.uqat.ca/Repertoire/photopresse/collation

Mise à jour : 24 août 2016