Communiqué de presse

Un bac en enseignement à Mont-Laurier dès octobre

Rouyn-Noranda, 26 septembre 2005 – L’Université du Québec en Abitibi-Témiscamingue (UQAT) annonce que les cours du baccalauréat en éducation préscolaire et en enseignement primaire à temps complet débuteront le 17 octobre, à Mont-Laurier, dans les locaux du Centre collégial. Plus d’une quarantaine de personnes ont manifesté leur intérêt à s’inscrire au baccalauréat.

La direction de l’Université du Québec en Outaouais (UQO) accueille favorablement cette décision de sa consoeur du réseau de l’Université du Québec. Par la même occasion, l’UQO souhaite rassurer les étudiants qu’elle poursuivra son engagement avec la clientèle étudiante présentement inscrite dans l’ensemble des activités offertes par l’UQO.

Rappelons qu’en mars dernier, dans un contexte budgétaire difficile, le conseil d’administration de l’UQO adoptait des mesures exceptionnelles afin de pallier la situation financière de l’établissement. Depuis la fin juillet, l’UQAT et l’UQO ont entamé des discussions pour identifier des solutions afin de répondre à la demande du milieu.

L’UQAT mettra en place les moyens pour assurer la réussite des étudiants, notamment par la présence sur place, deux jours par semaine, d’un professeur du Département des sciences de l’éducation de l’UQAT. Étant donné le début tardif des cours, la direction de l’Université a décidé de prolonger la session pour éviter de surcharger inutilement les étudiants.

La formation en enseignement offerte par l’UQAT jouit d’une excellente réputation. Le Comité d’agrément des programmes de formation à l’enseignement l’a même citée comme un modèle au Québec. Le professionnalisme des professeurs et des chargés de cours a aussi attiré l’attention du Comité. Le volet de la formation pratique se distingue, quant à lui, par la richesse et l’encadrement des stages. Il intègre directement le milieu scolaire dans l’évaluation des stagiaires. Les diplômés du programme manifestent, de plus, une grande satisfaction envers la formation qu’ils ont reçue à l’UQAT.

Les milieux qui accueillent les stagiaires constatent des retombées très positives de leur présence dans les écoles. Les étudiants de l’UQAT créent, en effet, une émulation dans les établissements où ils se retrouvent grâce à leur connaissance de la réforme et par les nouvelles pratiques d’enseignements qu’ils y apportent.

— 30 —

Source :

Bernard Pelletier
Responsable de l'information et des affaires publiques
UQAT
(819) 762-0971 poste 2222

Mise à jour : 24 août 2016