Communiqué de presse

La Station de recherche de la Forêt d'enseignement et de recherche du lac Duparquet, joyau de l'Abitibi-Ouest

Embargo, 16 heures — Duparquet, 9 septembre 2005 — Plus de 110 personnes ont participé aujourd’hui à l’inauguration de la Station de recherche de la Forêt d’enseignement et de recherche de la Station de recherche de la Forêt d’enseignement et de recherche du lac Duparquet (FERLD). M. Pierre Corbeil, ministre des Ressources naturelles et de la Faune, M. Daniel Rancourt, préfet de la MRC d’Abitibi-Ouest, Mme Johanne Jean, rectrice de l’Université du Québec en Abitibi-Témiscamingue (UQAT), M. Roch Denis, recteur de l’Université du Québec à Montréal (UQAM), M. Roger Gauthier, président du conseil d’administration de l’UQAT, et M. Brian Harvey, directeur de la FERLD, ont coupé le traditionnel ruban.

Un investissement de 2 000 000 $ du ministère du Développement économique, de l'Innovation et de l'Exportation a permis la réalisation de la Phase I. S’y sont ajoutées des contributions de 125 000 $ chacune de la Fondation canadienne pour l’innovation (FCI) et du ministère de l’Éducation, du Loisir et du Sport (MESL) affectées directement à la construction. En outre, Norbord Panneaux, Tembec, Domtar, Matériaux Blanchet, Scierie Landrienne, Honeywel, Abitibi-Consolidated, Trame et Les mines Selbaie ont donné pour environ 160 000 $ en matériaux de construction, en instrumentation ou en plans.

« Encore une fois, a déclaré M. Roger Gauthier, président du conseil d’administration de l’UQAT, l’approche originale de l’Université, basée sur le partenariat, a porté ses fruits. » « Sans notre association à l’UQAM et sans nos collaborations avec les entreprises privées, rien de tout ceci n’aurait été possible », a-t-il conclu.

Roch Denis, recteur de l’UQAM, a renchéri en notant l’importance de collaborations entre université en région, collée à la réalité du terrain et université urbaine, proche des sièges sociaux des compagnies une complémentarité évidente qu’illustre la collaboration UQAM-UQAT autour de la Forêt du lac Duparquet. Il s’est aussi dit convaincu que « la foresterie est trop importante pour le Québec, tant au niveau économique, social qu’environnemental, pour que l’UQAM ne s’y investisse pas ». Il a enfin souligné l’intérêt que porte son établissement pour les études en environnement forestier depuis le début des années 80, où plus d’une centaine de chercheurs travaillent dans ce champ d’expertise.

Le laboratoire de dendroécologie

La rectrice Jean a tenu à souligner l’appui de la Fondation canadienne pour l’innovation dans plusieurs des dossiers de l’UQAT. « En effet, nous nous sommes procurés les équipements nécessaires au tout nouveau laboratoire de dendroécologie grâce à une subvention d’un peu plus de 235 000 $ de la FCI que le MESL a appariée à la même hauteur », a-t-elle fait remarquer. La dendroécologie est l’étude des anneaux de croissance des arbres pour analyser divers phénomènes – changements climatiques, perturbations naturelles comme des épidémies ou des incendies, pollution et autres perturbations directes ou indirectes des humains – qui s’expriment dans les cernes des arbres.

« La FCI est fière d’être un partenaire de ce projet innovateur. Les travaux qui seront effectués au nouveau laboratoire de dendroécologie produiront des répercussions positives pour l’industrie forestière de la région, de la province et du pays, a déclaré Eliot A. Phillipson, président-directeur général de la FCI. La FCI salue tous les partenaires qui ont cru en ce projet. »

La Station de recherche

Véritable joyau déposé dans un écrin sylvestre en bordure du lac Hébécourt près de Rapide-Danseur en Abitibi-Ouest, la Station de recherche fournit aux chercheurs et aux étudiants les installations nécessaires pour mener leurs travaux dans les meilleures conditions. La phase I, maintenant complétée, comprend quatre bâtiments : le laboratoire de dendroécologie, un deuxième laboratoire pour le traitement primaire d’échantillons de terrain de toutes sortes, un pavillon d'hébergement et un pavillon communautaire multiservice. À l’instar des deux universités du réseau UQ, ses infrastructures, particulièrement le pavillon communautaire, devraient être ouvertes au milieu régional pour les activités complémentaires à la mission primaire de la Station, soit la recherche et l’enseignement universitaires.

Phase II

Une subvention d’un demi-million de dollars de la Fondation de l’UQAM financera la construction de la Phase II qui comportera d’autres unités d’hébergement, un garage/entrepôt, et une installation de gardiennage. Ces travaux commenceront dès cet automne.

— 30 —

Sources :

Bernard Pelletier
Responsable de l'information et des affaires publiques
UQAT
(819) 762-0971 poste 2222

Claire Bouchard, agente d'information
Division des relations avec la presse et événements spéciaux
UQAM
Tél. : 514 987-3000 poste 2248

Photos à www.uqat.ca/photopresse/stationferld

Mise à jour : 24 août 2016