Communiqué de presse

Près de 200 000 $ en subventions pour trois chercheurs en éducation et en travail social de l'UQAT

Rouyn-Noranda, le 12 octobre 2016 – Trois chercheurs de l'Université du Québec en Abtibi-Témiscamingue (UQAT) ont reçu des subventions de recherche d'une valeur totale de 187 334 $ provenant du Conseil de recherches en sciences humaines (CRSH). S'échelonnant sur une période de deux ans, ces octrois proviennent des subventions de développement Savoir qui favorisent le développement de nouvelles questions de recherche.

En éducation, la professeure Valérie Djédjé a reçu une subvention de 65 000 $ pour son projet « Compétence interculturelle des directions d'établissements d'enseignement publics accueillant des apprenants autochtones ». Réalisé en collaboration avec la professeure Maryse Potvin (Université du Québec à Montréal), ce projet vise à décrire, en termes de connaissances, d'attitudes et d'habiletés, la compétence interculturelle telle que perçue par des directions d'établissements d'enseignement publics en Abitibi-Témiscamingue pour mieux identifier leur rapport aux apprenants et aux cultures autochtones. Ces travaux permettront également d'identifier, dans les discours de ces directions, des thèmes pour enrichir les contenus de deux cours sur  l'inclusion de la diversité culturelle et la gestion d'établissement d'enseignement en contexte autochtone. Par ailleurs, le professeur Thomas Rajotte réalisera un projet intitulé « Mise à l'épreuve de l'approche anthropodidactique quant à l'interprétation des difficultés d'apprentissage en mathématiques des élèves du primaire » en collaboration avec le professeur Sylvain Beaupré (UQAT). Cette subvention, d'une valeur de 59 684 $, servira à approfondir les connaissances concernant les difficultés d'apprentissage en mathématiques. Étude réalisée à la fois dans les commissions scolaires de Montréal et de Rouyn-Noranda, ses résultats contribueront à court terme à documenter certains facteurs culturels qui influencent l'interprétation ainsi que l'attribution d'un diagnostic de difficultés d'apprentissage.

Du côté du travail social, le professeur Dominique Gagnon bénéficie d'une subvention de 62 650 $ pour son projet « Soutenir l'appropriation et l'adaptation d'outils cliniques standardisés destinés aux travailleurs sociaux œuvrant en contexte de soutien à domicile ». Ainsi, au regard de la réponse aux besoins de la population vieillissante, cette étude contribuera à l'actualisation de la mise en œuvre des réseaux de services intégrés destinés aux personnes âgées afin de leur offrir de meilleurs services, tout en contribuant à préserver leur autonomie fonctionnelle. L'étude sera réalisée en collaboration avec les professeurs Yves Couturier ainsi que Nathalie Delli Colli de l'Université de Sherbrooke.

-30-

Source :
Stéphanie Duchesne, responsable
Service des communications et du recrutement
Université du Québec en Abitibi-Témiscamingue
Tél. : 819 762-0971 poste 2222

Mise à jour : 24 août 2016